slide 1

Les subventions

Au-delà de son Prix scientifique annuel, la Fondation NRJ-Institut de France attribue chaque année cinq subventions (60 000 euros chacune) destinées à de jeunes équipes oeuvrant en France, récemment constituées, pour leur permettre d’acquérir des moyens d’action nécessaires à l’accomplissement de leur programme de recherche.

Appel à la candidature

Je suis chercheur en Neurosciences et je souhaite être soutenu par la Fondation NRJ

Déposer un dossier de subvention

Les lauréats

  • 2018

       

    Rôle de la microglie et de l’inflammation dans la genèse des pathologies du système nerveux

       
     
    Cyril HANUS :

    Centre de psychiatrie et neurosciences – INSERM U894 - Paris : Recherche sur la glycosylation de la surface neuronale.

     
    Séverine BOILLEE :

    INSERM UMRS 1127 – Paris - Institut du cerveau et de la moelle épinière : travaux sur la microglie dans la pathologie sclérose latérale amyotrophique.

     
    Fabien DOCAGNE

    INSERM 1237 – Université de Caen : travaux sur l’inflammation des barrières sang/système nerveux et son rôle dans la sclérose en plaques.

     
    Pierre SZEPETOWSKI

    INMED – INSERM U901 – Marseille : travaux sur l’altération et le ciblage des microglies dans le contexte des infections congénitales cérébrales par le cytomégalovirus.

     
    Lauriane ULMANN

    institut de Génomique Fonctionnelle - CNRS UMR5203 - INSERM U1191 – Montpellier : travaux sur le rôle des microglies dans le développement des comorbidités psychiatriques associées aux douleurs chroniques.

  • 2017

       

    Le rôle des protéines de type prions dans les pathologies dégénératives du cerveau :

       
     
    Stéphane HUNOT

    Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière (ICM) Hôpital Salpêtrière pour ses travaux sur les liens entre les différentes fonctions des macrophages du cerveau et les réponses pathologiques

     
    Stéphane HAIK

    Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière (ICM) Hôpital Salpêtrière pour ses travaux sur la transmission des lésions cérébrales de la maladie d’Alzheimer

     
    Cécile VOISSET

    Inserm UMR1078 Génétique, Génomique Fonctionnelle et Biotechnologies, Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé de l'UBO (Brest).pour la poursuite de ses recherches sur les prions de levure

     
    Natalia CARULLA

    European Institute of Chemistry and Biology (IECB) CBMN (UMR 5248), Université de Bordeaux (CNRS) pour ses travaux sur les propriétés moléculaires permettant de comprendre les mécanismes d’agrégations des oligomères Aß en solution et dans une environnement membranaire

     
    Pascale DERKINDEREN

    Service de Neurologie Hôpital Laennec – Nantes pour ses travaux sur la détection par approche biochimique de l’alphasynucléine pathologique dans des biopsies digestives de patients de syndromes parkinsoniens.

  • 2016

       

    Mécanismes physiopathologiques de la maladie d’Alzheimer

       
     
    Mireille ROSSEL :

    INSERM Montpellier
    Pour ses travaux sur : la Neuroprotection dans un modèle poisson-zèbre de neurotoxicité par la maladie d’Alzheimer

     
    Hélène MARIE :

    Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire – Sophia Antipolis
    Pour ses travaux sur : Investigation de la fonction de nouveaux peptides identifiés, dérivés de l’amiloyd precursor peptid.

     
    Emmanuel NIVET

    Laboratoire de Neurobiologie des interactions cellulaires et Neurophysiopathologie (NICN) , CNRS UMR 7259/Faculté de Médecine Nord.
    Pour ses travaux sur : Les cellules souches humaines indutes à la pluripotence comme stratégie innovante pour modéliser et étudier le rôle des astrosites dans la physiopathololgie de la maladie d’Alzheimer.

     
    Nadia SOUSSI-YANICOSTAS

    Université Denis Diderot, Hôpital Robert Debré (INSERM UMR 1141)
    Pour : Etude de l’implication de la microglie dans la physiopathologie des Tauopathies.

     
    Hélène BARELLI

    institut de pharmacologie moléuclaire et cellulaire – Sophia Antipolis
    Pour ses travaux sur : Omega 3 et 6, acyltransferases et maladie d’Alzheimer.

  • 2015

       

    Optogénétique et système nerveux

       
     
    Alexander Fleischmann

    (Centre interdisciplinaire pour la recherche en Biologie) Pour ses travaux sur les circuits neuronaux impliqués dans l’olfaction.

     
    Frédéric Gambino

    (Centre de Recherche Interdisciplinaire en Neurosciences) Pour ses travaux de recherche sur le rôle du cortex cérébral et de régions sous-corticales dans les apprentissages et les comportements intentionnels.

     
    Cyril Herry

    (Neurocentre Magendie) Pour ses travaux de recherche sur la compréhension des mécanismes et des circuits neuronaux impliqués dans les comportements de « peur conditionnée ».

     
    Guillaume Sandoz

    (Université de Nice Sophia Antipolis) Pour ses travaux de recherche sur l’étude Optogénétique de la Fonction Neurophysiologique des Canaux TREK1.

  • 2014

       

    Pathologies rétiniennes

       
     
    Ouria Benyahya

    chargé de recherche Classe 1 à l’Institut Cellule Souche et Cerveau (Département de Chronobiologie), Inserm, pour ses travaux sur les conséquences du développement de la rétinopathie diabétique sur le fonctionnement des horloges rétinienne et centrale

     
    Deniz Dalkara

    chargé de recherche Classe 1 (CR1) à l’Institut de la Vision (CHNO des Quinze-Vingts, Paris), pour ses travaux sur les conséquences du développement de la rétinopathie diabétique sur le fonctionnement des horloges rétinienne et centrale

     
    Vasiliki Kalatzis

    de l’Institut des Neurosciences de Montpellier, pour ses travaux de recherche sur le traitement de la cécité ; titre de son projet de recherche : "Études pathophysiologiques et thérapeutiques sur un modèle de rétine issu de cellules souches de patients".

     
    Alexandra Rebsam

    chargé de recherche Classe 2 (CR2) à l’Institut du Fer à Moulin (Paris), pour ses travaux de recherche sur la physiopathologie des défauts rétiniens de l’albinisme par organogenèse in vitro à partir de cellules souches

  • 2013

       

    Traitement des AVC (Accidents Vasculaires Cérébraux)

       
     
    Catherine Heurteaux

    directeur de recherche CNRS (D1) – Responsable de l’équipe "Développement de stratégies thérapeutiques innovantes pour le traitement de la dépression et de l’AVC" à l’Institut de Pharmacologie moléculaire et cellulaire à Valbonne, pour ses travaux sur l’effet neuroprotecteur de la mapacalcine face à l’AVC.

     
    Isabelle Loubinous

    responsable de l’équipe 3 :Innovation thérapeutique dans la pathologie vasculaire cérébrale (chef d’équipe depuis le 1/01/2010) au CHU de Purpan à Toulouse, pour ses travaux de recherche sur la Greffe de cellules souches sur bio prothèse comme stratégie thérapeutique innovante dans l’ischémie cérébrale.

     
    Docteur Marina Rubio et le Professeur Denis Vivien

    responsables de la Recherche Clinique et Translationnelle au CHU de Caen, pour leurs travaux de recherches sur l’effet de la kétamine en association avec le rt-PA au cours de l’infarctus cérébral : étude contrôlée randomisée en double aveugle de phase IIb avec critère de jugement radiologique.

  • 2012

       

    Troubles attentionnels

       
     
    Maria Pia Bucci

    Chercheur au CNRS et l’UMR 676 INSERM – Université Paris Diderot – Paris VII. En collaboration avec le Docteur Cl. Gérard (service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent – Hôpital Robert Debré – Paris). Madame Bucci propose d’étudier le contrôle oculomoteur et postural chez l’enfant sain et chez l’enfant avec des troubles déficits de l’attention et hyperactivité.

     
    Philippe Boulinguez

    39 ans, formation scientifique, actuellement Maitre de Conférences à l’Université Claude Bernard Lyon et chercheur au Centre de Neurosciences Cognitives CNRS UMR 5229 de Bron. Docteur de l’Université J Fourier Grenoble. Le principal thème de son projet est l’asymétrie cérébrale des fonctions attentionnelles et l’influence de leurs caractéristiques anatomo-fonctionnelles sur le comportement sensorimoteur. Il poursuit ainsi une analyse détaillée du contrôle attentionnel du mouvement et ses altérations pathologiques.

     
    Rufin Vanrullen

    directeur de recherche au Centre de Recherche Cerveau et Cognition (Faculté de Médecine Purpan) à Toulouse. Le projet est porté par une équipe de très haut niveau international dans le champ de l’attention chez le sujet sain, en particulier dans l’utilisation d’outils électroencéphalographiques ainsi que dans les psychologies expérimentales de l’attention chez le sujet normal et dans l’attention en situation pathologique. Ce projet qui a déjà permis des résultats tout à fait intéressants, puisque cette équipe est la première à avoir décrit l’importance des rythmes électriques de certaines ondes dans les capacités attentionnelles, s’inscrit dans la continuité des travaux de cette équipe.

  • 2011

       

    Régulation centrale de la prise alimentaire
    et ses troubles. Application dans l’anorexie et l’obésité

       
     
    Sébastien Czernichow

    docteur en épidémiologie et santé publique, MCU-PH en Nutrition, habilité à diriger des recherches (HDR) à l’Université Paris 13 et à l’Hôpital Avicenne de Bobigny (93). Il est responsable d’une équipe dans l’Unité de Recherche en Epidémiologie nutritionnelle dirigée par le professeur Serge Hercberg. Son projet porte sur l’étude épidémiologique de type cas-témoins pour l’étude du comportement alimentaire de patients obèses avec mutation du gène MC4R. Cette somme permettra l’achat de matériel nécessaire à la poursuite de cette étude.

     
    Pascale Isnard

    praticien hospitalier dans le service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent du professeur Antoine Guédeney à l’hôpital Bichat-Claude Bernard à Paris et dans le service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent du professeur Mouren à l’hôpital Robert Debré, à Paris. Son projet porte sur l’évolution pondérale et psychopathologique dans l’obésité ou le surpoids de l’enfant (EPPOSE) et le rôle de l’hyperphagie boulimique, les troubles du sommeil et la psychopathologie. Le montant de la subvention permettra l’achat de matériel informatique (ordinateurs et logiciels spécialisés) nécessaire pour mener à bien ce projet.

     
    Corinne Leloup

    docteur ès Sciences en physiopathologie de la nutrition humaine, HDR, professeur à l’Université de Bourgogne dans l’équipe « Mécanismes de la détection cérébrale des nutriments » au sein du Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation, dirigé par le professeur Luc Pénicaud. Son projet porte sur le rôle de la dynamique mitochondriale dans le contrôle de la prise alimentaire et le dérèglement dans l’obésité. La subvention permettra l’achat d’un appareil stéréotaxique et d’une caméra reliée sur écran d’ordinateur équipé du logiciel d’imagerie indispensable pour la poursuite des travaux de l’équipe.

  • 2010

       

    Syndromes schizophréniques, étiologie, mécanisme et traitements

       
     
    Matthias Groszer

    docteur en médecine, chargé de recherche CR1 à l’INSERM, titulaire d’un programme Avenir-Atip à l’Institut du Fer à Moulin à Paris où il dirige l’équipe INSERM U839. Cette somme permettra l’achat d’un appareil PCR en temps réel à 480 puits, nécessaire à la poursuite des recherches de son équipe sur les conséquences des mutations du gène Foxp2 sur le développement du cortex cérébral, ainsi que sur les désordres neuropsychiatriques et les troubles du langage qui s’ensuivent.

     
    Professeur Marie-Odile Krebs

    docteur en médecine, docteur ès sciences, professeur des universités, directrice du laboratoire Physiopathologie des maladies psychiatriques au Centre de Psychiatrie de Neuroscience (UMR 894 INSERM – Université Paris Descartes) au sein de l’Hôpital Sainte Anne à Paris. Ce montant servira à financer l’achat d’un équipement informatique spécifique pour continuer les travaux de l’équipe qu’elle dirige, notamment dans l’identification des marqueurs de transition à l’aide de l’imagerie cérébrale anatomique (IRM de diffusion et tractographie).

     
    Claudine Laurent

    docteur en médecine, docteur ès sciences, maître de conférences des universités - praticien hospitalier dans le service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’Hôpital de la Salpêtrière et son équipe Génétique et Protéomique des troubles psychiatriques neurodéveloppementaux. Cette somme de 40 000 euros permettra l’achat de matériel nécessaire à la poursuite des recherches de l’équipe sur la compréhension, au niveau biologique, des mécanismes impliqués dans la schizophrénie, travaux qui pourraient ouvrir la voie vers des thérapeutiques plus ciblées.

  • 2009

       

    Biologie de l’addiction

       
     
    Professeur Mickael Naassila

    directeur de l’Unité I.N.S.E.R.M. E.R.I. 24 « Groupe de recherche sur l’alcool et les pharmacodépendances » (G.R.A.P.) de l’Université de Picardie, pour lui permettre de poursuivre ses recherches sur la compréhension des déterminants de l’addiction à l’alcool et plus précisément l’interaction alcool/cannabis à l’adolescence.

     
    Serge Ahmed

    chargé de recherche C.N.R.S., U.M.R. 5227 à l’Université Victor Ségalen de Bordeaux II pour l’acquisition d’un poste complet d’enregistrement neurophysiologique chez le rat vigile qui lui permettra de développer son étude sur le rôle du cortex orbitofrontal dans le choix de l’addiction.

     
    Professeur Philip Gorwood

    de l’Unité I.N.S.E.R.M. U675 du Centre de psychiatrie et neurosciences (Paris) pour l’achat d’un appareil de P.C.R. en temps réel à 384 puits qui permettra à l’équipe d’augmenter la qualité des résultats et la précision des analyses pour son projet intitulé Susceptibilité dans les addictions : rôle des facteurs génétiques et environnementaux.

  • 2008

       

    Relations normales et pathologiques entre système nerveux et système vasculaire

       
     
    Professeur Hughes Chabriat

    de l’unité INSERM 740 de l’hôpital Lariboisière pour permettre à son équipe l’étude in vivo des modifications morphologiques et microstructurales du cortex cérébral dans la pathologie du CADASIL.

     
    Fanny Mann

    chargée de recherche, responsable de l’UMR de l’Institut de Biologie du Développement de Marseille (Bouches-du-Rhône) pour aider à l’acquisition d’un microscope inversé time-lapse à platine motorisée qui permettra de développer son étude des molécules de guidage à l’interface neuro-vasculaire

     
    Ivo Vanzetta

    chargé de recherche C.N.R.S., UMR 6193 (Équipe dynamique de la vision et de l’action) à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour lui permettre de continuer ses recherches sur « le couplage neurovasculaire revisité : décodage de la transformation neuronale-hémodynamique dans le cortex à l’échelle des collones corticales ».